FEMMES TALON BAS COMPENSÉ ESPADRILLE TONGS BRIDE ORTEIL FLEUR SANDALES CHAUSSURES POINTURE BLANC FAUX CUIR

B06XVFJZKX

FEMMES TALON BAS COMPENSÉ ESPADRILLE TONGS BRIDE ORTEIL FLEUR SANDALES CHAUSSURES POINTURE BLANC FAUX CUIR

FEMMES TALON BAS COMPENSÉ ESPADRILLE TONGS BRIDE ORTEIL FLEUR SANDALES CHAUSSURES POINTURE BLANC FAUX CUIR
  • Dessus: Synthétique
  • Type de talons: Compensé
  • Hauteur de talons: 1.5 pouces
  • Fermeture: Boucle
FEMMES TALON BAS COMPENSÉ ESPADRILLE TONGS BRIDE ORTEIL FLEUR SANDALES CHAUSSURES POINTURE BLANC FAUX CUIR FEMMES TALON BAS COMPENSÉ ESPADRILLE TONGS BRIDE ORTEIL FLEUR SANDALES CHAUSSURES POINTURE BLANC FAUX CUIR

Pour ce premier tour des élections législatives, le taux de participation à 17 heures est estimé à 40,75%, une très forte baisse par rapport à 2012.

Ce dimanche, 40,75% des Français inscrits sur les listes électorales étaient allés voter à 17 heures pour le premier tour des élections législatives, selon le ministère de l'Intérieur.

Un chiffre en baisse de huit points par rapport à 2012, où la participation  au premier tour s'élevait à 48,31% à la même heure. En 2007 à 17 heures, la participation était de 49,28 %. Si cette tendance se confirme, on se dirige vers le taux de participation le plus bas pour un premier tour des législatives sous la Ve République. 

À titre de comparaison, 69,42% des électeurs s'étaient rendus aux urnes dimanche 23 avril pour le premier tour de l'élection présidentielle à la même heure. 

La Corèze est le département où la mobilisation a été la plus importante avec 

>> Plus d'informations à venir sur BFMTV.com dans quelques instants.

>> Retrouvez également le  YIRUIYA , Chaussures dextérieur spécial plage/piscine pour femme GrauPink
 et suivez-nous sur  Twitter .

Elections législatives 2017

Un onzième jeune – majeur – en a rejoint dix autres en détention. Tous sont soupçonnés d’avoir participé au viol en réunion d’une jeune fille de 17 ans, en septembre 2016 à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Sa mise en examen et son placement en détention sont intervenus jeudi soir, a appris l’AFP vendredi d’une source proche du dossier.

En avril 2016, la cour d’assises des mineurs de Seine-Saint-Denis avait condamné onze jeunes à des peines allant jusqu’à six ans de prison pour le viol en réunion d’une jeune fille de 16 ans , en 2013, à Sevran.

Les actualités de La Croix

Nous contacter

Nos services